• Vincent

FACE-DE-PLOMB

Mis à jour : 29 mai 2018


Mes amis, bonjour !


Aujourd’hui marque une nouvelle évolution dans la refonte de ce site, puisque c’est le retour du blog. Tada ! Le blog, mesdames et messieurs, on l’applaudit bien fort !


Alors je vous le dis tout de suite : je ne pense pas que je pourrai remettre ici, dans ce blog, les posts de la précédente mouture. Mais je trouverai peut-être un moyen quand même de les archiver quelque part ailleurs sur le site, dans une sorte de page « archéologie », avec peut-être un lien depuis les textes auxquels ils se référaient… On verra. Ce n’est en tout cas pas la priorité pour le moment.


Segundo, vous avez vu que le format du blog a changé. Il est plus joli, non? En revanche je n’ai pas trop compris s’il fallait s’inscrire pour lire les billets, ou si ce n’est nécessaire que pour écrire un commentaire. Donc je veux bien vos retours d’expérience pour comprendre comment marche cette nouvelle formule. Parce que j’ai omis de le préciser, mais je n’en suis nullement responsable: c’est juste WIX qui a changé son application.


Tertio… Bon, il y en avait un, mais j’ai oublié quoi, alors je vais passer directement au


Quatrièmement, et surtout, voici enfin la nouvelle annoncée depuis l’année dernière: Face-de-Plomb. Ah ah !


Eh bien, oui, justement: ah ah ! Parce que vous allez voir, celle-là est vraiment drôle et vous risquez fort de vous fendre la poire en la lisant.


De quoi cette nouvelle parle-t-elle, Votre Pilosité?


Tiens, bonjour Andromaque! Cela me fait plaisir de vous revoir, nos entretiens m'avaient manqué. Cette nouvelle, Face-de-Plomb, a été écrite dans le cadre d’un concours organisé par l’association Le Lecteur du Val, en Haute Garonne. Il n’y avait pas de sujet véritablement imposé. La contrainte était un incipit, c’est-à-dire une phrase par laquelle devaient impérativement commencer les textes présentés : «Bouche bée, elle fixe le grand orgue accroché sous la rosace : l’un des tuyaux a bel et bien disparu ! »


Et cela vous a inspiré?


La particularité de ce concours était d’accepter des textes en deux langues: le français, et l’occitan. Le sujet ne m’inspirait pas plus que cela, je l’avoue, mais il se trouve que mon beau-frère est un étudiant et un défenseur acharné de la langue occitane. Je lui ai donc proposé que nous participions, lui en occitan et moi en français. Il a accepté… mais n’a finalement pas pu tenir son engagement, en raison d’une sombre histoire de défiscalisation et de clous de girofle… enfin peut-être… Toujours est-il que j’ai continué, moi.




Et donc, le sujet de votre nouvelle, votre Saint Effeuillage?


Ah, je vous reconnais bien là, Andromaque, journaliste tenace qui ne lâche jamais sa proie avant d’avoir obtenu la réponse à ses questions! Eh bien disons que le sujet s’est matérialisé à mesure que j’écrivais, que j’improvisais… Et il n’est pas faux de dire que cette nouvelle, en définitive, traite de l’éternalité du heavy metal. Voilà.


Je vous propose donc de mettre un terme à cette interview et de vous précipiter sur cette nouvelle: Face-de-Plomb ! Et en plus, pour une fois, je trouve que le titre est plutôt réussi. Alors zou, plus une minute à perdre!


Pour lire Face-de-Plomb : cliquez ici.

Et quant à moi, je vous dis comme d’habitude à bientôt, pour quelque chose de nouveau!


P.S.: je tiens ici à remercier mon cousin Laurent dont les indéniables talents de photographe ont pu pleinement s'exprimer en septembre dernier, lors de la remise des prix à Labège. :-)


#heavymetal #littérature #nouvelles #humour

59 vues

© 2016 - 2022 Vincent Struxiano.