© 2016 - 2022 Vincent Struxiano.

L'Encycleptonnaire des mots qui n'existent pas 

- A -

Astérosaure : n.m. scient. Dinosaure revanchard et mal équilibré, dont la chute serait à l’origine de la disparition des météorites.

Adverbement : inv, rare. Adverbe sans signification particulière, mais dont la nature tautologique sert à illustrer par l’exemple les cas où un adverbe est nécessaire. Ex : Adverbement. CQFD.

Abscoindre : vb. bizarrement transitif, bien que sans exemple connu à ce jour. J’abscoins, nous abscoignons. Être absent dans un coin, manquer dans un coin. Abscoindre aux quatre coins du monde, ne pas trouver sa place.

Alrequin : n.m. Grand poisson de mer, présentant une robe à motifs géométriques colorés, hautement carnivore et carnaphile, dont l’habitat se répartit entre les baies de Rio, de Venise, de Nice et – mais c’est quand même plus rare – de Lille.

- V -

Versogyre : adj. Voir Rectogyre.

- D -

Démogogues : n.m. pl. Toilettes d’exposition. Ex : Marine Le Pen a tenu hier au Zénith de Nantes un congrès devant 3.000 personnes.

Dorénaprès : adv. Marque un repère temporel dans un futur proche ou éloigné, à partir duquel s’effectuera une évolution. À partir de plus tard. Ex: Dorénaprès, j’arrêterai d’écrire n’importe quoi (mais pas tout de suite).

Dyslexchute : adj. et n. Med. Forme très spécifique de dyslexie, n’affectant que la partie en chute libre de la population, c’est-à-dire essentiellement les parachutistes. Un homme dyslexchute, un homme atteint de dyslexchute. Sal. Dyslexchut.

- N -

Nucléacées : n.f.pl. Famille de végétaux radioactifs dont les espèces les plus connues sont le juranium et le champignon atomique. Généralement impropres à la consommation.

- C -

Chocophir : n.m. Pierre semi-précieuse dont l'apparence rappelle à s'y méprendre celle du chocolat. Les chocophirs sont appréciés à l'état brut, et communément vendus sous forme d'éclats de la taille d'une bille.

Carrelle : n.f. Terme mathématico-littéraire désignant une nouvelle nouvelle, c’est-à-dire une nouvelle élevée au carré. Par définition, le temps passant, une carrelle ne l’est jamais bien longtemps, et bascule rapidement vers son état le plus stable, à savoir celui d’archive. La carrelle n’a que peu de rapport avec le nouveau roman, encore moins avec le carrelage, presque plus avec la peinture à l’eau, et strictement aucun avec Christophe Colomb et ses trois navires.

- S -

Savologisme: n.m. Littéralement: mot-savon. Désigne un terme employé dans le but de se faire mousser, sans nécessairement comprendre ce qu'il signifie par ailleurs. Ex: "Réfréner l'idiosyncrasie hercynienne de nos populations relève des missions régaliennes de l'État." N.B.: par leur nature, les savologismes ne sont presque jamais utilisés au sens propre, ce qui est tout de même le comble pour un mot-savon!

- E -

Expétrer : vb. Vomir des pierres. Ex: Et alors pour la demander en mariage, M. Lapierre lui avait offert trois gros chocophirs...

Éléphantaisiste : n.n. Rhinocéros ayant troqué sa corne contre une trompe dans le but de se faire passer pour un hippopotame. Rencontre un succès modéré dans ses entreprises.

Émanslipation : n.f. opération ou démarche personnelle visant à l'affranchissement d'un individu vis-à-vis de ses sous-vêtements. S'émansliper, retirer ses sous-vêtements. Ex: "- Tu viens te baigner? - Attends, je m'émanslipe et j'arrive."

Entonblanc : n.m. Petit instrument de forme conique, utilisé pour renverser tout type de liquide hors d’un récipient dans lequel on ne veut pas trop l’introduire. L’entonblanc est constitué d’un tube de petit diamètre, terminé par un col évasé, beaucoup plus large. Il suffit alors d’apposer le col de l’entonblanc sur (par exemple) le goulot d’une bouteille, et de verser le liquide par le tube, pour que la majorité dudit liquide, ne pouvant passer au travers de l’orifice d’entrée trop étroit, se répande sur le col et glisse à côté de la bouteille. Le pourcentage de perte correspond à la fraction de liquide ayant malgré tout réussi à couler du tube vers le fond de la bouteille. Ce pourcentage peut être réduit par un procédé complémentaire consistant ensuite à vider la bouteille dans un évier. Ant. : entonnoir.

Ci-contre : un entonblanc bleu.

Écherveler : v. Quand il y a des morceaux de cervelle qui commencent à venir, c'est que tu tires trop fort les cheveux de ta sœur.

Excalibeurre : n.p. Couteau mythique à lame ronde et à manche gras.

- R -

Rectogyre : adj. Se dit d’un objet ou d’une forme dont le rayon de courbure est plat. Qui tourne tout droit. Un virage rectogyre, une ligne droite. Ant. : Versogyre : qui tourne tout droit aussi, mais dans l’autre sens.

Répétirépétirépétirépétitif, ive : adj. Qui a tendance à dire, à signifier plusieurs fois la même chose, qui développe une même idée avec insistance, en reproduisant des arguments déjà employés, et qui illustre d’exemples abondants et identiques un propos unique. Caractérise celui, ou le discours de celui, qui exprime en de nombreuses occurrences une thèse unique, qui ressasse les mêmes schémas de pensée sans en varier la nature ou la portée. Se dit d’une chose multipliée à un nombre d’exemplaires absurdement et inutilement élevés. Trait de ce qui est dit en plusieurs exemplaires, en reproduisant des arguments déjà employés, et qu’on illustre par une multitude d’exemples similaires. Désigne aussi ce qui se reproduit à l’identique, notamment dans la nature d’un discours ou d’une action, au point de provoquer chez l’observateur ou l’interlocuteur une impression de déjà-vu, déjà-entendu. Caractéristique de ce qui a tendance à dire, à signifier plusieurs fois la même chose, en reproduisant des arguments déjà employés, et qui illustre d’exemples abondants et identiques un propos unique. Nature répétirépétirépétirépétitive d’un discours, signale le caractère redondondondondant des arguments utilisés, à l’appui d’une thèse unique déjà fortement développée par l’emploi d’arguments plusieurs fois employés, et qu’on illustre par une multitude d’exemples similaires. Propre à ce qui est réitéré de façon inutile et potentiellement pesante, notamment par l’emploi d’arguments et d’exemples identiques et abondants. Qualifie la nature poly-expressive et poly-exprimée d’une thèse par la concaténation d’exemples identiques et déjà plusieurs fois utilisés dans le discours. Nature de ce qui a tendance à dire, à signifier plusieurs fois la même chose, qui développe une même idée avec insistance, en reproduisant des arguments déjà employés, et qui illustre d’exemples abondants et identiques un propos unique. Ex : Nature répétirépétirépétirépétitive d’un discours, signale le caractère redondondondondant des arguments utilisés.

- G -

Grumeur : n.m. Ustensile présenté sous la forme d’une tige mue par un petit moteur à manivelle, utilisé en cuisine pour la confection de grumeaux. Le fonctionnement du grumeur repose sur les propriétés farinomagnétiques de la tige. Il en découle que la taille des grumeaux est directement proportionnelle à la vitesse de rotation de la manivelle. Non utilisé, le grumeur ne sert à rien.

- X -

Xulatique : adj. Qui se réfère au Xulax.

Xulatontonivore : adj. Qui a mangé le tonton du Xulax.

Xularetontonivore : adj. Qui a encore mangé le tonton du Xulax.

- B -

Bacquerel, Francis : chanteur radio-actif français, originaire du Lot-et-Garonne, réputé pour ses compositions à la guitare et ses textes empreints de poésie.  On note parmi ses titres les plus célèbres : Petite Marie Curie, L’atome de Haute-Savoie, L’encre de tes ions, etc.

- M -

Mercrediou : n.m. et interj. Une satanée saloperie de journée foireuse à la campagne, cré nom d’une pipe!

Mixuguer : v. tr. et un peu intr aussi, ça dépend des fois. Se tromper dans ses conjugaisons,  se mélanger dans les temps et les personnes au-delà du raisonnable. Voir le tableau de conjugaison du verbe mixuguer.

- P -

Pétagarine : n.f. Alcool de margarine vieilli en fût de balzar et généralement servi à l'heure de l'apéritif dans des verres à double-fond. Boire la pétagarine jusqu'à la lie-lie, toucher le double-fond.

Palindromadaire : n.m. Animal étonnamment symétrique, à une bosse et à deux têtes, pouvant être indifféremment monté dans un sens ou dans l’autre. Très pratique pour effectuer des créneaux. Un peu moins pour garder un cap clair.

Pingroin : n.m. Dit aussi porc empereur. Oiseau des régions polaires, à robe de majordome et face de cochon. L’inverse n’eût pas nécessairement été préférable.

Pizzle : n.f. ou m., au choix. Préparation culinaire déstructurée, le plus souvent en cinq cents, mille, ou trois mille morceaux, à reconstituer par celui qui l’a commandée. Tailler des pizzles, avoir un accident de scooter. La pièce manquante du pizzle, l’huile piquante - ce bon-à-rien de Toni l’oublie à tous les coups.

- H -

Hinault, Jérôme : Peintre en bâtiment français, né à Moulins le 20 janvier 1955, Allier. Épouse Séverine Leroy en 1978, dont il a un enfant (Aurélie, 1980). Ne présente aucun lien de parenté avec le coureur cycliste Bernard Hinault. Personnage sans caractère distinctif, à propos duquel rien de spécial ne mérite d’être relaté. Son nom demeure toutefois l’un des plus mentionnés lors des crises de dyslexchute. Ex: - Allez! Go! Go! Go! - Youhou! Jérôme Hinault! - Jérôme Hinault!

- T -

Tougelien, tougelienne : n. et adj. Qui se réfère à la Touche G, qui désigne un abonné à la liste de diffusion de la Touche G. Très rare.